Près de la moitié des avis Amazon seraient faux. Info ou intox, peut-on faire confiance à Amazon, et comment repérer les faux avis sur Amazon / sur internet ? La réponse en vidéo.

Amazon, le Dieu de la vente en ligne.

C’est 280 milliards de dollars de CA en 2019, 12 milliards de bénéfices, et le CEO – Jeff Bezos – le plus riche du monde. C’est donc très difficile, voire impossible, de lutter contre Amazon. On ne peut pas faire sans quand on fait du e-commerce.

En plus des prix souvent imbattables surtout lors du Prime Day Amazon, et de la livraison gratuite à domicile, les avis et commentaires font partie des facteurs décisifs pour acheter sur Amazon.
Mais vu que ces avis influencent notre choix en tant que consommateur, est-ce qu’on peut leur faire confiance ? Selon une étude de BrightLocal de 2018, près de 90% des consommateurs américains lisent les avis Amazon avant de prendre une décision d’achat. Et 75% d’entre eux font « totalement » ou « un peu » confiance aux avis Amazon.

Quand on sait que 82% des foyers aux Etats-Unis sont Amazon Prime – 112 millions de personnes (chiffres 2019) qui dépensent en moyenne $1400 en moyenne par an, ça signifie que la majorité des Américains à minima ont confiance en Amazon.

Les faux avis et commentaires Amazon pourrissent le n°1 mondial de la vente en ligne.

Selon l’app Fakespot, avant le Covid-19, 30% des avis et commentaires Amazon étaient faux. Aujourd’hui, c’est 35-40%. Et plus une référence a d’avis consommateurs (et d’étoiles), plus les consommateurs ont confiance, et plus la probabilité d’acheter est élevée.
On parle donc de centaine de millions d’avis truqués, achetés, fabriqués de toute pièces.
Pourtant, c’est 100% interdit par Amazon.
Avec 5 millions de vendeurs et 600 millions de références, forcément c’est difficile de tout contrôler en temps réel. Ce qui pose soucis en tant que consommateurs mais aussi vendeur !

D’où viennent ces faux avis ?

Les marchands demandent directement des avis sur Twitter et dans des groupes Facebook dédiés. En échange d’un avis positif Amazon, ils promettent des produits gratuits ou remboursés avec une parfois une compensation monétaire. Ce qui en plus découle sur des achats vérifiés sur Amazon.

Une étude UCLA / USC de juillet 2020 – The Market for fake reviews – dévoile que sur Facebook, 23 groupes dédiés avec chacun 16000 membres en moyenne génèrent 568 demandes d’avis chaque jour en échange d’un remboursement, voire un petit extra de $6 en moyenne.

A tel point que les donneurs d’avis les plus actifs sur Amazon UK ont fait l’objet d’une investigation du Financial Times cet été. Plus de 20000 avis ont été supprimés par la suite.

Même sur Fiverr…

… on trouve des fournisseurs de faux avis Amazon principalement basés au Bengladesh et au Pakistan… tiens donc. Ca sent les fermes à cliques tout ça !

Certains invitent aussi à l’avis positif à la réception du colis à l’aide d’un code promo.


Les règles du FTC aux US

Problème. Aux Etats-Unis, la FTC impose de divulguer ces infos dans le texte du commentaire (255.5 Disclosure of material connections).

C’est comme ça que beaucoup de produits chinois, voire des contrefaçons, gagnent des milliers d’avis positifs en quelques jours ou semaines, alors que certains commerçants honètes mettent des années à les avoir. Impossible de concurrencer…

Les fermes à cliques

Sur Amazon, 1% des ventes découle en moyenne sur un avis réel de consommateur.
Les « click farms » peuvent venir plomber la concurrence. Il suffit de prendre un seul avis négatif sur la page d’un produit concurrent, et acheter des « up votes » sur internet pour apparaitre en haut du produit et plomber les ventes. Il suffit d’appuyer sur le “Helpful” button et hop.

Des bots sont aussi utilisés pour écrire de faux avis très convaincants.

De très bonnes notes en masse peuvent déclencher le badge « Amazon Choice », ce qui n’a pas toujours de sens.

Les autres techniques pour truquer les notes Amazon :

  • Le Review highjacking
  • Le US Brushing
  • Le Sock puppet

Comment détecter les faux avis Amazon ?

L’app Fakespot, extension Chrome, qui donne des notes de A to F, mesure la crédibilité des avis d’un produit Amazon. Mais pas que.

Selon CNBC (Août 2020), Amazon analyse 10 millions de reviews chaque semaine et enlève les plus abusives avant même leur publication.
Mais jusqu’à maintenant, les tricheurs ont toujours trouvé des moyens pour exploiter le système.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *