Annoncé le 22 juin, les visas de travail pour les Etats-Unis de type J-1, L-1, H-1B et H-2B ont été suspendus jusqu’à fin 2020.

A cause du COVID-19, les USA sont touchés de plein fouet par une très forte hausse du chômage. Et l’administration américaine actuelle, très nationaliste (c’est peu dire) a donc décidé de garder les emplois pour les Américains. Conséquence, les visas de travail les plus délivrés sont suspendus jusqu’à la fin de l’année 2020.

Celà concerne les visas H-1B (compétences spécifiques) très utilisés par les bîtes de tech dans la Silicon Valley, les visas H-2B (travailleurs temporaires non agricoles), les visas J-1 (stages, au pairs, jobs étudiants) et les visas L-1 (transfert vers une branche basée aux US, environ 77.000 délivrés en 2019).

Cette suspension concerne aussi les visas accompagnants des époux et/ou enfants de ces visas. Ce qui va impacter des familles qui vont potentiellement vivre séparément le temps de cette suspension.

En tout et pour tout, au total, selon l’administration américaine, plus de 500.000 personnes pourraient ainsi se voir refuser l’entrée dans le pays en 2020.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *